Discussion:
Inquèro d'ouvirnhat de l'Ardèchio, parlat d'aquil cop
(trop ancien pour répondre)
Barriat
2017-02-27 15:38:33 UTC
Permalink
Raw Message
http://mistralenc2.over-blog.com/2017/02/inquero-d-auvernhat-de-l-ardescio-parlat.html
occitania sempre
2017-03-01 16:53:16 UTC
Permalink
Raw Message
Le 27/02/2017 à 16:38, Barriat a écrit :
http://mistralenc2.over-blog.com/2017/02/inquero-d-auvernhat-de-l-ardescio-parlat.html
L'Ardèche est en Auvergne ?
De plus en plus siphonné lou gron escrivo

---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Barriat
2017-03-05 01:24:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Barriat
http://mistralenc2.over-blog.com/2017/02/inquero-d-auvernhat-de-l-ardescio-parlat.html
L'Ardèche est en Auvergne ?
De plus en plus siphonné lou gron escrivo
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
L'Arèdcho es un departoment ounde parlou l'ouvirnhat à l'oèst e lou prouvençau à l'èst.

De sigur, poudiaz pas aprindre acò en Austrìo ound' avez passat vosto efonço ni à Vert-Saint-Denis (77) ounde demouraz, moun paure !

http://mistralenc2.over-blog.com/2017/02/d-auvernhat-de-l-ardescio.html
Barriat
2017-03-05 01:33:50 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Barriat
http://mistralenc2.over-blog.com/2017/02/inquero-d-auvernhat-de-l-ardescio-parlat.html
L'Ardèche est en Auvergne ?
De plus en plus siphonné lou gron escrivo
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Sufis d'escouta : "la mô" acò'i pas de prouvençau. lei vachos [batsho] acò'i d'ouvirnhat.

Mas paure JF Blanc, la lingo d'oc vous es estrangièro
occitania sempre
2017-03-05 08:58:47 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Barriat
Sufis d'escouta : "la mô" acò'i pas de prouvençau.
Tellemnt répandu en Occitanie que le regretté Froncesc Funtoq avait
conservé ce trait pour l'occitan nouveau

lei vachos [batsho] acò'i d'ouvirnhat.

pfff ... une bonne partie du nord occitan

Il vous faudrait penser un jour à aller en Auvergne.
Vous êtes passé direct de lycéen de Franche Comté à zonard de Haute
Garonne. Jamais eu le temps et l'argent de vous confronter à la réalité
linguistique de l'Auvergne réelle.



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Jeannotin
2017-03-06 00:03:24 UTC
Permalink
Raw Message
Barriat souligne le bétacisme qui oppose l'auvergnat au provençal. Il faudrait
sérieusement que les occitans arrêtent avec leur délire mystique autour de la
mutation CA > cha. Il y a d'autres sujets en dialectologie d'oc.
Barriat
2017-03-06 15:00:56 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jeannotin
Barriat souligne le bétacisme qui oppose l'auvergnat au provençal. Il faudrait
sérieusement que les occitans arrêtent avec leur délire mystique autour de la
mutation CA > cha. Il y a d'autres sujets en dialectologie d'oc.
d'autant que cette mutation n'est pas uniforme : il y a une isoglosse par mot.

A Mende (Lozère) on dit "lou chap" pour la tête assez rarement mais enfin on le dit, et on dit systématiquement "al chap de" pour "au bout de tant de mois / tans de km"

alors que dans toute l'Auvergne historique on dit "lou cap" et "al cap de"

On dit chicon dans la région de Salèrs et quicon plus au nord.

En Haute-Loire la partie vellavienne (centrale) dit "la bujàda" pour la lessive (l'action) et la partie auvergnate du dpt, plus au nord, dit "la bugado".


Dans la Châtaigneraie cantalienne on dit "lou vachier"

En provençal rhodanien comme en provençal littéraire on dit la chambro, chausi, chanja, lou champ, chabi...


En dehors de l'arrondissement de Saint-Flour on ne fait presque pas le passage de Ga à Ja,

or les occitans mettent sur le même plan le passage Ca à Cha, très irrégulier mais très fréquent et le passage Ga à Ja qui se limite presque au Puy de Dôme, c à d un département auvergnat sur 4 et demi.

Ils n'ont pas compris que l'auvergnat est très différent du limousin.

Dans le Gard à Aveze et Le Vigan on palatalise autant qu'en Auvergne mais les occitans prétendent qu'on y parle languedocien !!!
l***@voila.fr
2017-03-16 09:34:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Barriat
Post by Jeannotin
Barriat souligne le bétacisme qui oppose l'auvergnat au provençal. Il faudrait
sérieusement que les occitans arrêtent avec leur délire mystique autour de la
mutation CA > cha. Il y a d'autres sujets en dialectologie d'oc.
d'autant que cette mutation n'est pas uniforme : il y a une isoglosse par mot.
A Mende (Lozère) on dit "lou chap" pour la tête assez rarement mais enfin on le dit, et on dit systématiquement "al chap de" pour "au bout de tant de mois / tans de km"
alors que dans toute l'Auvergne historique on dit "lou cap" et "al cap de"
On dit chicon dans la région de Salèrs et quicon plus au nord.
En Haute-Loire la partie vellavienne (centrale) dit "la bujàda" pour la lessive (l'action) et la partie auvergnate du dpt, plus au nord, dit "la bugado".
Dans la Châtaigneraie cantalienne on dit "lou vachier"
En provençal rhodanien comme en provençal littéraire on dit la chambro, chausi, chanja, lou champ, chabi...
En dehors de l'arrondissement de Saint-Flour on ne fait presque pas le passage de Ga à Ja,
or les occitans mettent sur le même plan le passage Ca à Cha, très irrégulier mais très fréquent et le passage Ga à Ja qui se limite presque au Puy de Dôme, c à d un département auvergnat sur 4 et demi.
Ils n'ont pas compris que l'auvergnat est très différent du limousin.
Dans le Gard à Aveze et Le Vigan on palatalise autant qu'en Auvergne mais les occitans prétendent qu'on y parle languedocien !!!
Per Marselho lous CH sou degut als gavots qu'an repuplat la bilo après la pesto de 1720 que tuèt 70% de la poupulaciou; marselho coumo malhano : /pechaire/ dins lou campestre proubençal /pecaire/
Pensabi per las bassos costo del rose aco mèmes que debio èsse de sanhos un cop èro
Jeannotin
2017-03-07 18:53:48 UTC
Permalink
Raw Message
Merci beaucoup, ce que vous dites est très intéressant.

Ce n'est pas étonnant qu'il y ait une ligne par mot. Je pense que c'est le cas
de tous les traits linguistiques dans toutes les langues dialectales. Je m'en
suis rendu compte il n'y a pas longtemps pour l'isoglosse c'hw > f du breton.

Le breton standard dit "c'hwevr" pour février, mais mon parler de Cléden-Poher
dit "fèr". Je savais que certains parlers breton disait /f/ pour /xw/, mais
comme les cartes de l'Atlas Linguistique de Basse-Bretagne limite ce phénomène
au Pays Bigouden, je pensais que le "fèr" de ma paroisse venait de l'influence
du français.

Puis, je me suis souvenu que nous disions "fubig" pour "c'hwibu" (moucheron)
et je me suis ensuite rendu compte qu'à Spézet, ils disaient "fero" là où
nous disons "c'hwero" (amer). Il y a donc bien une ligne par mot, comme pour
CA > cha en auvergnat et "fèr" ne doit rien au français
Barriat
2017-03-08 21:12:51 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jeannotin
Merci beaucoup, ce que vous dites est très intéressant.
Ce n'est pas étonnant qu'il y ait une ligne par mot. Je pense que c'est le cas
de tous les traits linguistiques dans toutes les langues dialectales. Je m'en
suis rendu compte il n'y a pas longtemps pour l'isoglosse c'hw > f du breton.
Le breton standard dit "c'hwevr" pour février, mais mon parler de Cléden-Poher
dit "fèr". Je savais que certains parlers breton disait /f/ pour /xw/, mais
comme les cartes de l'Atlas Linguistique de Basse-Bretagne limite ce phénomène
au Pays Bigouden, je pensais que le "fèr" de ma paroisse venait de l'influence
du français.
Puis, je me suis souvenu que nous disions "fubig" pour "c'hwibu" (moucheron)
et je me suis ensuite rendu compte qu'à Spézet, ils disaient "fero" là où
nous disons "c'hwero" (amer). Il y a donc bien une ligne par mot, comme pour
CA > cha en auvergnat et "fèr" ne doit rien au français
C'est net.
Barriat
2017-03-08 21:14:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jeannotin
Merci beaucoup, ce que vous dites est très intéressant.
Ce n'est pas étonnant qu'il y ait une ligne par mot. Je pense que c'est le cas
de tous les traits linguistiques dans toutes les langues dialectales. Je m'en
suis rendu compte il n'y a pas longtemps pour l'isoglosse c'hw > f du breton.
Le breton standard dit "c'hwevr" pour février, mais mon parler de Cléden-Poher
dit "fèr". Je savais que certains parlers breton disait /f/ pour /xw/, mais
comme les cartes de l'Atlas Linguistique de Basse-Bretagne limite ce phénomène
au Pays Bigouden, je pensais que le "fèr" de ma paroisse venait de l'influence
du français.
Puis, je me suis souvenu que nous disions "fubig" pour "c'hwibu" (moucheron)
et je me suis ensuite rendu compte qu'à Spézet, ils disaient "fero" là où
nous disons "c'hwero" (amer). Il y a donc bien une ligne par mot, comme pour
CA > cha en auvergnat et "fèr" ne doit rien au français
Oui. Les occitanistes ne tiennent compte que du verbe chanter.

Leur ligne ca/cha représente donc la séparation canta / chanta
du moins quand elle est honnête, puisque malgré le cha lozérien certains d'entre eux revendiquent la Lozère comme linguistiquement languedocienne et la mettent dans la zone Ca
Loading...